Les études de la pornographie en France : naissance, circulation et mutation du fait pornographique dans les sciences de l’homme et de la société ; sous la direction de Jacques Walter / Emilie, Landais

Main Author: Landais, Emilie, AuteurCoauthor: Walter, Jacques, 1952-...., Directeur de thèse, Membre du jury;Martin-Juchat, Fabienne, 19..-....;Andrieu, Bernard, 1959-...., Membre du jury;Lardellier, Pascal, 1964-...., Membre du jury;Lahuerta, Claire, 1975-...., Membre du juryCorporate Author (Coauthor): Universit�e de Lorraine, 295;�Ecole doctorale Humanit�es Nouvelles - Fernand Braudel, Lorraine, 996;Centre de Recherche sur les M�ediations, Metz, 981Language: français ; of summary, français ; of summary, anglais.Country: France.Publication: Dewey: 306.771 0944Classification: Abstract: La pornographie fait partie du paysage de notre société. Le processus de massification qui s'est produit, essentiellement des années 1970 à nos jours, l'a progressivement conduit à devenir une industrie culturelle colossale soulevant des questions relatives aux discours dont elle est la matière (professionnels du secteur de production, journalistes, profanes, politiques, etc.). La pornographie est un objet social et culturel, relevant d’enjeux économiques, politiques et esthétiques, et semble de fait avoir gagné en légitimité au sein-même de la recherche scientifique durant cette dernière décennie. Instituée en courant de pensée ici (porn studies anglo-saxonnes), en sous-champ de recherche là (pornographie lesbienne, etc.), ce « nouveau » terrain de recherche pourrait bien constituer un prolongement des études sur le genre et la sexualité. C’est ce processus de mutation d’un objet marginal vers un objet conforme au système académique que nous nous proposons d’élucider dans cette thèse. Ce travail a pour but de réhistoriciser l’émergence des différents travaux français s’attachant à la question de la pornographie. L’élaboration de cette cartographie permettra d’une part, de découvrir le noyau et la constitution des études de la pornographie en France, et d’autre part, de dépeindre l’aspect communicationnel propre à la construction, à la mutation et à la transmission du savoir. Ces processus apparaissent alors tant dans les relations qu’il est possible d’établir entre différents champs scientifiques, que dans la circulation des savoirs propres à la science en train de se faire. Cette recherche pourrait d'ailleurs avoir un apport heuristique quant aux études d’ores et déjà menées depuis les années 1980 en sociologie ou en histoire des sciences, quant à l’émergence de nouvelles disciplines, de nouveaux champs et objets de recherche; Pornography is part of the landscape of our society. Starting in the 1970s, a process of massification has gradually led pornography to become a huge cultural industry, raising questions about the discourse of which it is the subject (production professionals, journalists, laymen, politicians etc.). Pornography is a social and cultural object with economic, political and aesthetic relevance and consequently seems to have gained legitimacy even within scientific research over the last decade. Established as a trend of thought on one hand (referred to in the English-speaking world as Porn Studies) and a research subfield on the other (lesbian pornography etc.), this "new" research field could certainly follow on from Gender and Sexuality Studies. This doctoral thesis proposes to clarify the process by which a marginal object is transformed into an object that fits into the academic system. The work aims to reconstitute the historical context in which the various French research projects relating to pornography emerged. The development of this historical map will allow us to explore the core of Pornography Studies in France and how they were constituted on one hand, and to describe the specific communicational aspects of knowledge construction, transformation and transmission on the other. These processes appear both in the possible relations between different scientific fields and in the flow of knowledge specific to the science that is in the making. This research could also make a heuristic contribution to studies that have already been carried out since the 1980s in Sociology or History of Science about the emergence of new disciplines and new research fields and topics.Thesis: .Subject - Topical Name: Pornographie -- Aspect social -- France | Sexualit�e -- Aspect social | �Echange de savoirs Subject - Form: Th�eses et �ecrits acad�emiques Subject: Discours scientifique | Porn studies | Circulation des savoirs | Culture Online Resources:Accès au texte intégral | Click here to access online List(s) this item appears in: Travaux universitaires
Tags from this library: No tags from this library for this title. Log in to add tags.
    Average rating: 0.0 (0 votes)
Item type Current library Call number URL Status Date due Barcode
Travail universitaire (Thèse, mémoire...) Big Tata

Bibliothèque numérique

En ligne
Link to resource Accès libre

Titre provenant de l'écran-titre

Ecole(s) Doctorale(s) : Ecole doctorale Humanités Nouvelles - Fernand Braudel (Lorraine)

Partenaire(s) de recherche : Centre de Recherche sur les Médiations (Metz) (Laboratoire)

Autre(s) contribution(s) : Fabienne Martin-Juchat (Président du jury) ; Jacques Walter, Bernard Andrieu, Pascal Lardellier, Claire Lahuerta (Membre(s) du jury) ; Bernard Andrieu, Pascal Lardellier (Rapporteur(s))

Thèse de doctorat Sciences de l'information et de la communication Université de Lorraine 2018

La pornographie fait partie du paysage de notre société. Le processus de massification qui s'est produit, essentiellement des années 1970 à nos jours, l'a progressivement conduit à devenir une industrie culturelle colossale soulevant des questions relatives aux discours dont elle est la matière (professionnels du secteur de production, journalistes, profanes, politiques, etc.). La pornographie est un objet social et culturel, relevant d’enjeux économiques, politiques et esthétiques, et semble de fait avoir gagné en légitimité au sein-même de la recherche scientifique durant cette dernière décennie. Instituée en courant de pensée ici (porn studies anglo-saxonnes), en sous-champ de recherche là (pornographie lesbienne, etc.), ce « nouveau » terrain de recherche pourrait bien constituer un prolongement des études sur le genre et la sexualité. C’est ce processus de mutation d’un objet marginal vers un objet conforme au système académique que nous nous proposons d’élucider dans cette thèse. Ce travail a pour but de réhistoriciser l’émergence des différents travaux français s’attachant à la question de la pornographie. L’élaboration de cette cartographie permettra d’une part, de découvrir le noyau et la constitution des études de la pornographie en France, et d’autre part, de dépeindre l’aspect communicationnel propre à la construction, à la mutation et à la transmission du savoir. Ces processus apparaissent alors tant dans les relations qu’il est possible d’établir entre différents champs scientifiques, que dans la circulation des savoirs propres à la science en train de se faire. Cette recherche pourrait d'ailleurs avoir un apport heuristique quant aux études d’ores et déjà menées depuis les années 1980 en sociologie ou en histoire des sciences, quant à l’émergence de nouvelles disciplines, de nouveaux champs et objets de recherche

Pornography is part of the landscape of our society. Starting in the 1970s, a process of massification has gradually led pornography to become a huge cultural industry, raising questions about the discourse of which it is the subject (production professionals, journalists, laymen, politicians etc.). Pornography is a social and cultural object with economic, political and aesthetic relevance and consequently seems to have gained legitimacy even within scientific research over the last decade. Established as a trend of thought on one hand (referred to in the English-speaking world as Porn Studies) and a research subfield on the other (lesbian pornography etc.), this "new" research field could certainly follow on from Gender and Sexuality Studies. This doctoral thesis proposes to clarify the process by which a marginal object is transformed into an object that fits into the academic system. The work aims to reconstitute the historical context in which the various French research projects relating to pornography emerged. The development of this historical map will allow us to explore the core of Pornography Studies in France and how they were constituted on one hand, and to describe the specific communicational aspects of knowledge construction, transformation and transmission on the other. These processes appear both in the possible relations between different scientific fields and in the flow of knowledge specific to the science that is in the making. This research could also make a heuristic contribution to studies that have already been carried out since the 1980s in Sociology or History of Science about the emergence of new disciplines and new research fields and topics

Configuration requise : un logiciel capable de lire un fichier au format : PDF

There are no comments on this title.

to post a comment.

Powered by Koha